Berlin Jour 3 – Pourquoi il est urgent de vous faire rayer des listes de baptême en France

logo-kirchenaustrittde

DEDisclaimer für deutschsprachige Leser: ich möchte erstmal klarstellen, dass es hier nicht um einen Artikel gegen Deutschland oder die Deutschen geht. Ich mag Deutschland und es ist grossartig in Berlin zu wohnen und zuarbeiten. Ich habe auch allgemein keine Probleme Steuern zu zahlen. Als Atheist will ich aber keine Steuerkirche zahlen. Ich finde fragwürdig die Methoden vom Erzbistum Berlin nach Taufurkunde zu fragen, ohne die betroffene Person darüber zu benachrichtigen und in Länder wo es offiziel keine Kirchenaustritt gibt. Eine Deutsche Übersetzung dieses Artikels kann auf diese Seite gelesen werden. Andere Artikel über meinem Fall können Sie hier und hier lesen. Über diesen Artikel wurde auf dieser Reddit-Seite auf Deutsch debattiert.  Ein deutsche Leser hat sogar eine Petition gestartet.

GBDisclaimer for English speaking people: I want to make clear, that I didn’t published this article to make Germany Bashing or criticize the Germans. I respect the religions and have nothing against god believers. I like to live in Germany, I’m proud to work in Berlin and to pay my taxes here. But I don’t want to pay the church taxes as Atheist. And I don’t understand why the Archdiocese of Berlin investigates on people declared as Atheist without telling them and informing them about the procedures for avoiding being taxed. So please don’t take me for what I’m not. A friend of mine is preparing an English version of the article, to inform non french speaking people. In the meantime, you can ask me your questions in English on Reddit. A german reader has started an online petition.

FRDisclaimer en français: cet article concerne principalement les Français, athées, vivant en Allemagne et qui se sont fait baptiser dans une église catholique quand ils étaient plus jeunes. Je le publie uniquement à titre d’information. Il n’est pas là pour critiquer l’Allemagne ou les allemands. Je respecte les religions et je n’ai rien contre les croyants. J’aime vivre à Berlin, y travailler et y payer des impôts. Je me pose par contre de réelles questions sur les pratiques de l’église catholique qui enquête sur des personnes déclarées Athées, alors qu’il n’y a pas de rêgle claire entre les deux pays sur la possibilité de sortir de l’église. C’est sur ce point que j’attends des clarifications. Si vous voulez me posez des questions en français, merci de rejoindre la discussion sur Reddit. Un lecteur allemand a créé une pétition en ligne.

Revue de presse: cet article a été repris par plusieurs journaux français

Soutiens:

  • j’ai pris contact avec le Député des Français de l’étranger, cirsconscription Allemagne, Europe central et orientale Pierre-Yves Le Borgn’. Ce dernier m’a fait part de son soutien et informe par écrit le cabinet du Ministre des affaires étrangères Laurent Fabius. Espérons que cela arrive ensuite aux oreilles de nos amis allemands et que cette situation soit clarifié.
  • j’ai découvert sur leur site que l’UFAL intérrogera la CNIL.
  • la FNLP a contacté le ministère de la justice pour dénoncer la transmission de mon acte de baptème.

Contact: si vous voulez me poser des questions et être tenu informé des actions futures, merci de me contacter à l’adresse suivante secularism4berlin@gmail.com

Quand je suis arrivé à Berlin, j’ai dû m’inscrire au Bürgeramt, c’est la procédure normale et obligatoire pour tout nouvel arrivant. Lors de l’inscription, il vous est demandé votre religion. Étant Athée convaincu et n’ayant jamais eu affaire à l’église à part pour mon baptême (qui n’était pas de mon fait), j’ai coché la case “Sans confession”. Quelques mois plus tard, je reçois, un questionnaire de la Kirchensteurstelle de Berlin (le bureau des impôts sur le culte) qui me demande en gros si je suis bien sûr d’être athée (catéchisme? non, mariage religieux? non,  etc..). En gros, je confirme bien que, je suis sûr et certain d’être Athée. Je trouve ce formulaire très intrusif, mais je me dis qu’au moins maintenant ils vont me laisser en paix. Grave erreur.

Janvier 2015: je me suis fait voler mon vélo en décembre, je viens d’en racheter un nouveau, grosse dépense, je vérifie mon compte courant. Et là surprise il manque presque 550€ sur mon salaire. Je pense à une erreur de Lohnsteuerklasse comme cela m’est déjà arrivé auparavant. J’envoie un courriel à la personne qui s’occupe des salaires dans mon entreprise. Elle m’apprend que je paye dorénavant l’impôt sur le culte et que j’ai eu un rappel sur l’année 2014. Mon coeur se serre, je transpire à grosse gouttes, pour avoir déjà été confronté à la bureaucratie allemande, je sais que je me lance dans une des plus grandes courses d’endurance de ma vie.

Je prends mon courage à deux mains et j’appelle le Finanzamt de mon Bezirk (arrondissement) en leur demandant de corriger au plus vite cette erreur. C’est alors que commence mon chemin de croix, si je puis dire ainsi, avec la bureaucratie allemande. Je me sens comme Astérix et Obélix dans les 12 travaux d’Astérix cherchant à obtenir le laissez-passer A-38 dans la maison qui rend fou. Un rapide résumé de mon enquête:

  1. Finanzamt Prenzlauer Berg, ne sait pas, m’envoie vers la Kirchenstelle bei Finanzamt Prenzlauer Berg
  2. la Kirchenstelle bei Finanzamt Prenzlauer Berg m’informe que: oui je suis renseigné comme appartenant à la communauté catholique et m’envoie vers la Kirchenstelle Berlin
  3. la dame du Kirchenstelle Berlin me dit que je suis baptisé et donc redevable de l’impôt sur le culte. Désagréable, elle me dit qu’il ne peut en être autrement. Comme à ce niveau là je suis déjà dans les instances religieuses, je me dis qu’elle est en train de me mener en bateau.
  4. Retour Finanzamt Prenzlauer Berg. Il m’envoie vers le bundesministerium für steuern
  5. Le bundesministerium für steuern me dit qu’il faut que je vois ça avec le Bügeramt où je me suis inscrit en arrivant à Berlin
  6. Le Bügeramt m’informe qu’ils ont reçu une information du erzbischöfliches ordinat berlin comme quoi je faisais partie de leur communauté religieuse catholique?!

Je sens que le dénouement approche, je me lance, j’appelle l’erzbischöfliches ordinat berlin pour avoir le fin mot de l’histoire. C’est alors que j’apprends terrifié que le diocèse de la ville ou je me suis fait baptiser en France a envoyé sur demande de l’église catholique de Berlin un certificat de baptême et que par conséquent, selon la loi allemande, je suis redevable de l’impôt sur le culte. Impossible de récupérer mon argent, ils m’ont eu. Ainsi l’église catholique française, passant outre la directive européenne 95/46/CE sur la protection des données personnelles, envoie sur simple demande nos données personnelles, sans nous en informer au préalable, à l’église catholique allemande pour nous soutirer de l’argent.

L’église catholique allemande mène donc en ce moment des enquêtes sur les ressortissants étrangers, en particulier français, pour essayer de leur faire payer l’impôt sur le culte. Comment font-ils exactement, pour récupérer aussi facilement les informations de l’étranger, je ne sais pas, mais ça fait froid dans le dos. C’est choquant, surtout pour nous Français, élevés dans un état laïque.

Les questions que je me pose:

  • L’église française peut-elle ainsi outrepasser la directive européenne 95/46/CE sur la protection des données personnelles, peut-elle être poursuivie?
  • N’est ce pas une forme de dumping? Comment l’église allemande peut-elle ainsi prélever quasiment 600€, sans informer la personne concernée au préalable?
  • Mon baptême français est-il valide en Allemagne? Sachant que la relation Église/État est différente?

Apparemment, la seule solution pour éviter cette mésaventure serait de demander à se faire désinscrire des listes de baptême en France. Ce qui est en cours dans mon cas. Je ferai une mise à jour de cet article quand j’aurai terminé la procédure, si j’y parviens!

Si vous êtes déjà dans mon cas, vous pouvez faire une croix sur ce que vous avez déjà payé. Par contre, pour arrêter de verser mensuellement l’impôt sur le culte, il faut courir au Amtgericht (tribunal) le plus proche et faire une Kirchenaustritt, ce qui coûte 30€ à Berlin . Plus d’informations sur cette page: http://www.kirchenaustritt.de/. N’oubliez pas les documents suivant: Ausweis (carte d’identité ou passeport), Anmeldung (votre inscription à la mairie de quartier) et Heiratsurkunde (si vous êtes marié).

Feuille de salaire de janvier 2015
Feuille de salaire de mon employeur ou apparait soudainement que j’appartiens à l’église catholique romaine.
Certificat de Baptême envoyé par le diocèse Français au Erzbistum Berlin
Certificat de Baptême envoyé par le diocèse Français au Erzbistum Berlin

 

Mais il y a pire que moi, par exemple cet allemand de l’ex Allemagne de l’est, à qui l’église veut faire un rappel de 10 000€.

38 thoughts on “Berlin Jour 3 – Pourquoi il est urgent de vous faire rayer des listes de baptême en France

  1. Bonjour monsieur,
    je suis française et athée. Je viens de lire un article dans le figaro vous concernant (si ce n’est pas le cas, je vous prie de m’excuser pour ce message), vous vous revendiquez athée mais vous n’avez pas fait annuler votre baptême. Peut être ne savez vous pas comment faire? C’est très simple. Vous envoyez un courrier très courtois au curé de l’église où vous avez été baptisé, en expliquant vos raisons pour demander l’annulation de de votre baptême, qui le transmettra aux instances dédiées. J’espère vous avoir aidé, malheureusement, je ne peux rien faire pour vos impôts.

    Cordialement. FS.

    • Bonjour Madame,
      Merci pour votre retour. Il n’y a pas de procédure officiellement reconnue par l’état français, pour se faire débaptiser en France. De plus selon les lois de l’église catholique romaine, la débaptisation n’est pas possible: http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9baptisation
      J’ai envoyé il y a de cela plus de trois semaines un courrier à mon diocèse d’origine pour me faire rayer des listes de baptême, pour l’instant pas de réponse. J’en conclu que cette demande n’est pas aussi simple qu’il y parait.
      Enfin personne n’est en mesure de me certifiere que cette démarche sera valide aux yeux de l’état allemand.
      Cordialement,
      Thomas Bores

  2. Bonjour Monsieur
    votre mésaventure m’incite à faire la démarche auprès de l’église pour être débaptisé. Une idée que j’ai depuis longtemps mais que je n’ai jamais entreprise par flemmardise administrative. J’espère que nous serons nombreux à faire une telle démarche et que l’église catholique optimisera ses procédures pour ce faire.
    Bien à vous.

    • Bonjour,
      Merci de pour votre commentaire. Je ne peux que vous encouragez dans votre démarche. Mais attention si vous vous expatriez en allemagne, cette dernière ne sera pas suffisante il vous faudra faire une Kirchenaustritt en Allemagne pour être sûr de ne pas être imposé sur le culte.

  3. Bonjour Thomas,

    Sais tu si cette mésaventure est arrivé à d’autres personnes ?
    Merci d’avance

    • Bonjour Toni,
      D’après les témoignages que j’ai eu sur Facebook et Twitter je ne suis pas le seul à qui cela est arrivé. Pour beaucoup ce fut le mystère: pourquoi d’un seul coup devaient ils payer l’impôt sur le culte? La plupart pensaient qu’il s’agissait d’une erreur de leur part. Dans mon cas, j’étais à 99,9% sûr que je ne m’étais pas trompé. C’est pourquoi j’ai cherché à comprendre. Je pense être le premier a avoir fait une enquête complète et à la rendre publique. J’ai récupéré les informations suivantes:
      – au téléphone que l’archidiocèse de Berlin fait des vérifications sur les nouveaux arrivants étranger
      – preuve écrite que l’archidiocèse de Berlin à récupéré mon certificat de baptême
      – preuve écrite que mon diocèse de baptême envoit les certificats de baptêmes à d’autres diocèses à l’étranger sans vérifier la raison des demandes.
      Tout cela m’amène à conclure que je dois être loin d’être le seul à qui cette mésaventure est arrivée.

  4. Bonjour Thomas,

    Comme certainement nombre d’expatriés français en Allemagne, ton histoire me procure quelques sueurs froides.
    Depuis quand es-tu salariés en Allemagne?
    J’y travaille depuis presque 8 ans (Hambourg) et je me demande si une facture d’arriérés particulièrement salée ne m’attend pas un de ces jours. D’autant qu’au vu d’autres cas locaux (entre Allemands), l’avidité et l’hypocrisie des personnels ecclésiastiques semblent sans limite.
    Il est évident que facturer rétroactivement relève de l’arnaque caractérisée, et bizarrement légale.
    La Kirchenaustritt me semble par ailleurs assez risquée tant que le couperet n’est pas tombé car ça déclenchera probablement un contrôle.
    En espérant que l’église française soit rappelée à l’ordre sous peu quant à la divulgation d’infos. Et que les Allemands modèrent leurs effets de surprise.

    Merci en tout cas de ton témoignage.
    Des discussions sont visiblement en cours. L’avenir nous dira…
    Bon courage.

    cordialement,
    Michel

    (PS: pour justifier ce message de panique: 8 ans x 500 = 4000€, ça fait cher le baptême oublié !)

    • Bonsoir Michel,
      Je suis salarié en Allemagne depuis janvier 2013.
      Si tu habites depuis 8 ans en Allemagne c’est trop dangereux d’aller faire une Kirchenaustritt. J’ai des retours de français qui sont allés au Amtsgericht pour faire une Kirchenaustritt alors qu’ils sont déclarés Athée, le fonctionnaire leur a dit qu’il aurait alors un rappel d’impôts. Ils sont donc revenu sur leur décision.
      Le seul moyen est de te faire rayer des listes de baptêmes en France, en espérant que ton certificat de baptême n’ait pas été déjà envoyé au diocèse de Hambourg. Je me suis personnellement inspiré du modèle de lettre disponible sur ce site: http://www.fnlp.fr/spip.php?article74. J’ai eu un retour après trois semaines de mon diocèse Français qui me répond que la procédure est en cours mais me réclame encore 6,47€ pour m’envoyer une copie par recommander. Décidément ce baptême me coûte cher!
      Il faut aussi informer un maximum de Français pour ne pas qu’ils se fassent avoir.
      Sachant que le Kirchensteuer correspond entre 8% à 10% de ton impôt sur le revenu, les sommes peuvent allégrement dépasser les 4000€, surtout si tu gagnes bien ta vie et que tu es célibataire sans enfants.
      Si ce n’est déjà fait, peux tu signer la pétition en ligne contre les pratiques abusives de l’archidiocèse de Berlin: http://chn.ge/1zmrlKV

      • Bonsoir Thomas,

        Merci de ton retour.
        Je me suis renseigné toute la journée pour faire le tour de la question.

        Je ne suis personnellement pas athée et je refuse d’enclencher des démarches de radiation/excommunication auprès de mon diocèse de baptême. Ma religion, au moins sur le plan traditionnel, fait autant partie de mon identité que ma nationalité. Mais justement je suis Français et l’idée que l’église impose sa loi sur l’état ne me semble pas correcte. Il s’agit malgré tout de mon argent et j’estime avoir le droit d’en disposer à ma guise, sur la base du volontariat par exemple.
        Si un rappel d’impôt arrive, je me défendrai dans la mesure du possible. Mes déclarations des dernières années étant bouclées et de bonne foi, il est un peu tard pour la ramener côté fisc, je trouve.

        Le principe de rétroactivité unilatérale est assez choquant. C’est une belle arnaque (bah oui, une Kirchenaustritt rétroactive serait fair-play, c’est juste un malentendu) et l’avarice (qui est un péché capital, au passage) de l’église allemande est plutôt inappropriée et agressive. Honte à eux de se qualifier de chrétiens. En principe, les chrétiens n’ont pas le droit d’être cons, mais bon…

        Je signe ta pétition en espérant que tu aies gain de cause et qu’elle apporte des réflexions intelligentes.

        Cordialement,
        Michel

        • Bonsoir Michel,
          Merci d’avoir signé la pétition.
          Je comprends et respecte ta position, qui je pense est aussi celle d’une bonne partie des français catholiques en Allemagne. Néanmoins tu es aux yeux (pas aux miens) de l’église allemande et de l’état allemand un hors-la-loi un évadé fiscal de l’impôt sur la religion. Ta position tout comme la mienne en tant qu’Athée n’est pas défendable, devant l’église allemande, baptisé=imposable, c’est absurde mais c’est comme ça. La seule chose que tu peux faire dans ton cas c’est de partager un maximum l’information pour mettre la pression sur l’église française afin qu’elle respecte la loi française et n’envoie plus nos certificats de baptême dans des diocèses à l’étranger.

  5. Il suffit d’aller voir ton Steuerberater ahuri. Ca dure 5 minutes et plus de problème.
    Arrête ton délire anti Eglise et religion. C’est un fonctionnaire et donc l’état qui est en train de te poursuivre, pas une église.

    • Avez vous seulement prit le temps de lire l’article. A la lecture de vos erreurs et approximations, j’en déduis que vous ne devez pas connaitre grand chose à l’Allemagne. Voici quand même de quoi éclairer votre lanterne.
      J’ai un Steuerberater, il ne peut rien faire, l’indication de la religion n’est pas de son fait mais de l’archidiocèse de Berlin qui a récupéré mon certificat de baptême en France et en a donc conclu que j’étais catholique, malgré mes déclarations. Il a alors informé la Kirchensteuerstelle, qui a ensuite indiqué au Finanzamt que j’étais catholique et donc redevable.
      Je n’ai rien contre les religions et je n’avais rien contre l’église catholique tant qu’elle me laissait vivre en tant qu’Athée dans la paix.
      Ce n’est pas l’état, ni un fonctionnaire qui m’a poursuivi mais bel et bien l’église catholique, je vous invite à lire les articles de lois sur l’état et les églises en Allemagne: http://www.gesetze-im-internet.de/gg/art_140.html vous découvrirez que l’état est juste chargé du prélèvement de l’impôt sur indication des églises!

  6. Sauf que l’église se trompe. Pour être catholique, il faut faire sa CONFIRMATION, le bapteme ne suffit pas à être catholique.
    Le bapteme est un sacrement donné par les parents, la confirmation est un sacrement personnel qui vient confirmer et valider le choix de ses parents.
    Patrick, athé pratiquant baptisé mais pas confirmé. Lol

  7. Bonjour Thomas,
    merci de partager toutes ces informations!! Grosse surprise…
    Pour le moment pas de Kirchensteuer sur ma fiche de revenu, mais etant Berlin depuis 2011, declare athee, tout en etant baptise et communie dans ma jeunesse en France, pour suivre la culture familiale, ca risque de faire mal.

    Effectivement, le prelevement de l’impot est retroactif mais le Kirchenaustritt ne l’est pas… il y a un lobyying qui a bien bosse au moment du changement de la loi…

    J’etais pret a faire le Kirchenaustritt asap, mais si ca declenche un controle… hmm il semble que mon seul espoir serait-il que le diocese francais n’ait pas encore partage mes donnees.

    * Est-ce que le questionnaire de la Kirchensteurstelle precede toujours l’enquete du erzbischöfliches ordinat berlin?
    * Tu mentionnes qu’on peut omettre de remplir le questionnaire de la Kirchensteurstelle? Les administrations n’aimant generalement pas qu’on les ignore, peux-tu donner plus d’infos la dessus?
    Merci d’avance

  8. I hope you’re suing the church. Coincidentally, the German constitutional court (Bundesverfassungsgericht) recently released a decision in a related case (2 BvR 278/11): http://www.bundesverfassungsgericht.de/SharedDocs/Pressemitteilungen/DE/2015/bvg15-004.html

    Quote: “Angaben gegenüber Meldebehörden sind als voluntative Grundlage zur Begründung eines Mitgliedschaftsverhältnisses in einer Religionsgemeinschaft geeignet” (roughly: A statement to a registration office is valid for the determination of membership in a religious community).

    • Hi Michael,
      thank you for your comment. No I’m not yet suing the church because the cost will be surely higher as the money I have lost. At least I will no go the court alone.
      First I want to inform all the foreigners living in Germany.
      Secondly I want to prevent the french church to send certificates of baptism to germany, because there is no official paper that prooves that you have left the church in France. It is in France not needed as there is a strong separation between state and church.
      Thanks for the link I will read it carrefully, maybe it will convince me to go to court.

  9. Bonjour Thomas & Michel,
    J’ai suivi votre discussion avec intérêt.
    Car je suis moi-même en Allemagne depuis à peine un mois (mais j’ai travaillé quelques mois il y a 2/3 ans en Allemagne déjà), et baptisé (mais athé depuis bien longtemps).
    Même dans le cas où l’on a travaillé que quelques mois (en tout, iraient-ils chercher des arriérés les années passées même s’il y a une discontinuité ?), la solution ne semble pas évidente. Car aller au kirchenaustritt pourrait ne servir à rien s’ils ne m’ont pas dans leurs fichiers, et éveiller des souspsons, et se débaptiser en France semble être compliqué, voir impossible …. ou prendre beaucoup de temps du moins, ce qui laisse le temps à l’église allemande de faire son enquête !
    Merci en tous cas d’avoir mis au grand jour cet abus ! Beaucoup d’expatriés vont sont reconnaissants !

    • Bonjour François,

      dans mon cas, ils ne sont remontés, pour le moment, que sur un an, alors que je suis à Berlin depuis deux ans. Si vous étiez dans une ville qui appartient à un autre diocèse auparavant alors je ne pense pas qu’ils se donnent du mal, car l’argent irait à l’ancien diocèse et pas à celui dans lequel vous vous trouvez actuellement. Hors c’est le diocèse du lieu d’habitation qui mène les recherches.
      Dans le cas contraire, ils peuvent remonter très loin, voir le cas très récent du footballeur Luca Toni, qui a du s’acquitter d’un million d’euros d’arriérés: http://bit.ly/1xjQ0Wc
      Il ne faut surtout pas aller faire Kirchenaustrit, vous auriez alors un rappel d’impôt. La seule solution à l’heure actuelle est de se faire désinscrire des listes de baptêmes en France.
      Si vous habitez à Berlin contactez moi via le formulaire de contact pour qu’on puisse échanger en privé.

  10. Bonjour Thomas,

    Merci pour les infos concernant cette pratique.

    Nous sommes aussi à Berlin depuis 2 ans, et avons reçu le questionnaire de l’église, il y a 1 mois et demi. Notre steuerberater nous dit qu’il faut le renvoyer. En ayant la Kirchensteuerstelle bei Finanzamt au téléphone, ces derniers nous ont sèchement répondu que c’était obligatoire et que de toute façon, ils auraient cette information et que les moyens pour les obtenir étaient l’égaux…Nous n’avons pas rrenvoyer le questionnaire, ces derniers nous ont relancé il y a une semaine. Nous ne répondrons pas, mais on n’arrive pas à savoir jusqu’ou ils peuvent aller à part des relances ??wait and see…

    Cordialement

    • Bonjour Frédéric,
      les personnes que je connais qui n’ont pas répondu, n’ont pour le moment pas eu de soucis. D’après la constitution Allemande (Art. 140 GG) personne ne peut vous obligez à dire votre religion. Après ils risquent de faire comme pour moi et de récupérer votre certificat de baptême en France. Donc mon conseil serait de très vite vous faire radier des listes en France.

  11. Bonjour Thomas,

    merci pour avoir partagé toutes ces informations qui sont vraiment utiles pour nous tous.
    Je suis Italienne, expatriée en Allemagne (après passage de quelques années en France). Je suis, comme la grande majorité des Italiens de ma génération (nés en 80s-90s), baptisée mais je ne me considère pas pour autant catholique. Bref, la situation qui s’est créée est inquietante et j’ai contacté l’association pour les athés en Italie en signalant ce enième abus de la part de l’eglise. A ce moment, ils n’ont pas eu de retour de la part d’Italiens qui auraient subi le meme sort. On attend. Ce qui est certain c’est que cette chasse au sorcières est hallucinante et, au final, ca va vraiment pourrir la déjà terne image de l’eglise (allemande ou pas).
    De mon coté, je croise les doigts (je quitte definitivement l’Allemagne au mois de Septembre) et une fois que je serai sortie de cette impasse, la première chose que je ferai est me faire débaptiser. C’est un point de principe, maintenant. Au moment de mon arrivée en Bavière en 2013 on m’a pas posé la question quant à mon bapteme mais il parait qu’ils le font maintenant, lors de l’enregistrement au Finanzamt. Meme si on se déclare athé, à réponse positive à la demande concernant le bapteme, on est automatiquement mis dans les ranges des catholiques.

    Bon courage pour la suite et merci pour ce combat que vous menez au nom de nous tous !

  12. Scandaleux! A mes yeux, cela constitue un racket organisé de l’église.

    A l’heure où les collusions se multiplient entre nos représentants politiques et les sectes (chrétiennes ou autres), cela devient inquiétant de voir que des données privées puissent circuler ainsi pour permettre de taxer des athées. C’est un véritable scandale (tout comme les lobbies religieux au sein du parlement Européen avec un pape, invité en tant que chef d’état qui y déballe ses salades). J’ai le sentiment que l’on glisse dangereusement, dans un rappel des heures les plus sombres de l’humanité, vers une dictature dissimulée et des comportements de plus en plus mafieux.

    On ne se rend pas forcément compte, mais l’athée constitue un véritable problème dans notre société et récemment, un chrétien sur un groupe “Athée” m’a taxé de “sioniste” après quelques attaques ad-hominem, simplement parce que je démontais ses faibles arguments. Le terme n’est pas anodin et pousse à la réflexion.

    Votre mésaventure, porte le projecteur sur les dérives de la religion et de son intrusion pernicieuse dans la vie des athées. Le baptême étant imposé à un âge où l’on est inapte à une décision en toute conscience, il est surprenant que cela puisse avoir un caractère légal de voler ainsi du fric avec ce seul argument.., les bras m’en tombent!

    Etant frontalier, je me considère comme naturellement germanophile, mais là, c’est une honte pour l’église et une véritable honte pour l’Allemagne! 🙁

  13. IL y a des années que je suis débaptisé en France et cela n’a pas posé de probléme j’ai même un certificat de l’église de Clermont Ferrand . peut étre ais je frappé à la bonne porte. Notez que le nombre de débaptisés en Allemagne de l’ordre de 330.000 par an n’est plus accessible sur le net. Cordialement et à bas l’infâme comme disait Voltaire.

  14. Bonjour Thomas,

    Ignorant jusqu’à ce jour l’existence de votre blog, j’imaginais que vous n’auriez aucun problème pour faire acte d’apostasie (formulation officielle).
    C’est en fait une démarche extrêmement simple. Vous écrivez à votre diocèse en précisant votre lieu de baptême, la date à laquelle il a eu lieu et vous demandez à ce que votre demande de reniement de votre baptême soit enregistrée.
    Le diocèse ne peut vous la refuser au terme de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, informatique, fichiers et libertés. En marge de votre acte de baptême sera mentionnée la date à laquelle vous avez renié votre baptême (date du courrier que vous avez expédié) ainsi que la mention “apostat”.
    Vous avez déjà dû recevoir une réponse vous invitant à rencontrer le prêtre de votre paroisse, lequel a pour mission, bien évidemment, de vous dissuader de poursuivre cette démarche en vous rappelant que vous perdez évidemment, ce faisant, tout bénéfice au tralala de l’Eglise catholique romaine et ses sacrements.
    La seule chose qui va vous être refusé, au demeurant pour de mauvaises raisons et en contravention avec la loi, la Constitution, la déclaration de l’Homme et du citoyen ainsi que la Déclaration universelle des droits de l’Homme, mais avec l’accord de l’Etat français, c’est l’occultation des données.
    Vous rejoindrez donc la longue fraternité et sororité des délits d’opinion dont l’Eglise catholique a la liste, avec l’accord d’une République laïque qui, pour le coup, n’assure pas son rôle de protection de l’intégralité de ses citoyens, en l’occurrence des athées.
    En effet, alors que pour justifier la non occultation des données présentes sur ses registres, concernant les personnes qui ont demandé leur radiation définitive de la liste des catholiques, l’Eglise de France se retranche derrière le fait qu’elle ne divulgue pas à des tiers les renseignements qui y figurent, votre cas – ainsi que ceux d’autres Français j’imagine – est plutôt emblématique du contraire. Ce qui devrait faire réfléchir les autorités françaises et les faire appliquer la loi dans toute sa rigueur, à des associations diocésaines qui s’estiment au dessus.

    Bon courage

Leave a Reply

%d bloggers like this: